Voici une Passat break de 1987. Elle a 386 381 km au compteur, c'est une essence avec un moteur "DT" d'origine. Elle présente de gros problèmes à l'accélération et elle "broute" rapidement. Ces problèmes sont liés à l'état de certains éléments du carburateur ce que nous allons voir.
Le joli document que voici, merci Thierry :-)
Et ca tourne depuis plus de 20 ans tout ça.
Un coup de baguette magique et une photo plus tard le filtre à air est retiré.
Sous le support de filtre à air une durite à changer.
Pareil ici le caoutchouc fout le camp ma bonne dame.
Le joint d'embase à changer, mais pas moyen de le trouver dans la nomenclature VW, étrange.
On voit très bien l'état du raccord sur le tube vert. L'aspect huileux est du aux fuites de la durit de récupération des vapeurs d'huile qui est crevée.
Il y aura un nettoyage à faire ici.
Y'a de la place pour travailler, j'adore.
Il est plus que temps de passer un coup de pinceau avec de l'essence C.
Voilà c'est plus propre et en même temps je me suis rendu compte que les 4 vis qui tiennent en place le flasque de la pompe de reprise étaient toutes dessérées, j'ai actionné le bras de commande et de l'essence s'est mise à couler sur les tuyaux de la pipe d'admission. Je ressere les vis et je commande ce qu'il faut pour la remplacer (39 € TTC 12/08).
Un tuyau débranché au niveau du temporisateur thermique .....
... vu la tête qu'il fait ca doit faire longtemps qu'il est débranché !
Ce matin, 10 décembre, c'est Noël en avance, les pièces pour remplacer la pompe de reprise sont arrivées.
Allons y gaiement :-))
Comme d'habitude chez VW, le design des pièces change. Pièces originales à gauche.
Voilà, c'est tout neuf, elle "ratatouille" jusqu'a +/- 50 km/h, au dessus ca fonctionne, prochaine étape changement du clapet de charge partielle.
C'est encore Noël aujourd'hui j'ai reçu le clapet de charge partielle (36,10 € TTC 12/08).
C'est on ne peut plus simple.
La pièce à changer.
Je mets un chiffon sous le clapet pour que l'essence ne coule pas partout.
Le carburateur se vide.
Le couvercle enlevé voici le clapet il a une sale tête mais il marchait encore, par précaution je remplace tout.
En dessous du clapet un autre joint qui reste bien collé au carburateur.
Je le retire avec beaucoup de précaution pour ne pas le déchirer.
Le nouveau clapet en lieu et place.
Les éléments de l'ancien clapet. Il est à noter que les parties en caoutchouc ont perdu leur souplesse, surtout quand elle ne sont plus en contact avec l'essence. Essai de la voiture, même symptômes.
Je continue par la réfection du circuit des conduites à dépression. En vert tout ce que j'ai remplacé.
Je joue au rouleau compresseur et je remplace tout systématiquement.Plusieurs conduites sont craquées ou poreuses. Ici la capsule de "pull down".
A l'arrière plan la capsule à dépression de commande du deuxième corps. Je vérifie et je refait les connexions électriques également.
C'est ici que j'ai trouvé la conduite d'air défectueuse, c'est celle qui va dans le carburateur.
C'est bien mieux comme ça.
J'en profite pour changer les conduites d'arrivé d'essence, ici celle entre le carburateur, à gauche, et le séparateur de gaz, à droite.
Un joli filtre à essence pour le Noël de ma titine :-))
La conduite qui m'a été vendue ne correspond pas, trop petite, ce sera à changer comme l'entonnoir orange pour la jauge d'huile manuelle que j'ai involontairement cassé en essayant de le démonter pour gagner en accessibilité.
 
Après avoir remonter tous les éléments, je démarre et je laisse tourner un moment, je m'assure de ne pas avoir de fuite d'essence. J'arrête le moteur et je laisse le capot ouvert pendant que je range les outils. Après une deuxième inspection je détecte une légère "transpiration" d'essence au niveau de la pompe, je ressere le Serflex. Je prends la voiture, le démarage est sans soucis comme d'habitude, je laisse tourner au ralenti le temps que le moteur chauffe un peu. J'accélère et le moteur répond instantanément ce qu'il ne faisait plus. Je prends la route et j'y retrouve le comportement normal de la voiture.