Mariner 9, lancée le 30 Mai 1971, mission américaine, réussie.

 

Lancée depuis Cap Kennedy le 30 mai 1971 à 23H23 au moyen d'une fusée de type Atlas Centaur 23. Une correction de trajectoire est effectuée le 5 juin à 4H22, l'engin se trouvant à 1 340 800 Km. Le moteur fonctionne pendant 5,3 s et réduit la vitesse de 6,73 m/s. Le 31 octobre un déséquilibre de l'engin survient probablement causé par la

rencontre avec une météorite, l'engin se met à tournoyer sur lui-même alors qu'il est à 3 millions de km de Mars. Le programme initial prévoyait de placer la sonde sur une orbite 850/28 560 Km qui aurait été inclinée à 50° et décrite en 32,8H afin d'une part de recueillir des photographies à très basse altitude et d'autre part de surveiller particulièrement des secteurs de la planète pour y déceler d'éventuels changements. A la suite de l'échec de Mariner 8, un nouveau programme a été fixé à l'engin auquel on assigne une orbite intermédiaire. Le 14 novembre à 0H17, la sonde allume son moteur pour une durée de 15mn 15 s, et se place sur une orbite 1392/17 816 km inclinée à 64,28° et décrite en 12H34 mn. L'équateur martien est survolé par 15°E et 165°O, la précession vers l'est représentant approximativement 5° par jour. Le 16 à 2H37, le moteur est mis à feu pendant 6 s et réduit la durée de la révolution à 11,98 H, 17/35 d'une journée martienne, la sonde se trouvant sur une orbite 1 379/17 040 Km ce qui synchronisera les révolutions avec la rotation de la Terre. La sonde dont la masse suite aux manoeuvre de satellisation est de 544 Kg, pourra consacrer une révolution à recueillir des images et la suivante à les transmettre. Une nouvelle modification d'orbite est effectuée le 30 décembre de façon à ameliorer les conditions de travail, la mise à feu du moteur dure 16 s et place la sonde sur une orbite 1 650/17 205 Km. La mission est un succès essentiellement pour les prises de vues. Les images sont enregistrées sur une bande dont l'arrêt est commandé soit par l'ordinateur de bord, soit depuis le sol et par un arrêt automatique en bout de bande. L'ordre d'arret de la sonde est envoyé à la sonde, dont le gaz de stabilisation est épuisé, le 27 octobre à 22H10 alors que l'engin se trouve à 383 675 000 Km de notre planète. Ses caméras ont été actionnées 14 004 fois, 7 329 photographies ont été recueillies, représentant 27 fois l'information qui avait été obtenue par les précédentes missions martiennes. Les irrégularités du champ gravifique de Mars, celles qui provoquent l'accélération de Phobos, vont conduire Mariner 9, à tourner autour de Mars en se rapprochant de plus en plus de la planète sur laquelle il tombera aux alentour de l'an 2022.